Pet Voyage - Услуги по перелетам с домашними питомцами

New York-JFK aura un terminal pour animaux (photos)

AVIA Чартер - приложение для заказа джета

L’aéroport de New York-JFK ouvrira l’année prochaine un nouveau terminal baptisé « l’Arche » et dédié exclusivement aux animaux de compagnie ou non, les hôtes pouvant aller du chihuahua de la jet-set au cheval de course.

Afin d’accueillir les quelques 70 000 animaux qui passent ses portes chaque année – et y demeurent parfois plusieurs jours en quarantaine, l’aéroport de New York-JFK a décidé de leur consacrer un terminal, The ARK at JFK. Remplaçant le Vetport ouvert dans les années 50 et d’une superficie de 16.500m², il devrait ouvrir ses portes l’année prochaine pour un coût estimé à 48 millions de dollars. La place y sera suffisante pour accueillir 70 chevaux et 180 têtes de bétail, le terminal disposera d’une volière, et des espaces privés seront réservés aux ovins. Les chiens auront pour eux seuls un espace de 1860m² avec piscines en forme d’os, séances de massage et « visioconférence » avec leurs maitres (qui pourront les surveiller depuis leur smartphone et réciproquement via des écrans plats), le tout géré par Paradise for Paws. Les chats pourront faire de l’exercice sur des arbres, les pingouins des espaces discrets pour s’accoupler. Et les planchers seront inclinés de façon à évacuer plus facilement es déjections.

Читайте также:  United Airlines tue une chienne de star

Бизнес авиация

Tous ces visiteurs auront accès 24 heures sur 24 à une clinique gérée par l’école vétérinaire de l’Université de Cornell, un architecte travaillant sur le projet expliquant dans USA Today que « la plupart de nos designs sont faits en collaboration avec des vétérinaires pour minimiser le stress des animaux ». Le ministère américain de l’agriculture devra approuver The Ark at JFK avant son ouverture. Aucun détail n’a été donné sur le coût de cette prestation, mais le quotidien parle de 100 dollars par nuit en suite individuelle pour les canidés (USA Today rappelle que le transport d’un chien par avion entre New York et Londres dépasse allègrement les 1000 dollars, et celui d’un cheval dix fois plus).

Читайте также:  Primates cobayes : plus qu’Air France ou presque

Le progrès sera probablement le plus visible pour les chevaux, qui devaient jusque là passer leur quarantaine à Newburgh, 130 kilomètres au nord de l’aéroport ; outre l’air conditionné comme tous les autres animaux, ils disposeront de douches. Et pour rentabiliser le tout, un espace pour conférences et compétitions sera disponible dans l’Arche, ainsi que des « pistes de courses »…